Skip to content

Le Lièvre de Vatanen

24 juillet 2007

Les errances de Vatanen, un journaliste finlandais que la vie moderne fait dépérir. Tout commence lorsque la voiture qui le ramène avec un collègue sur une route de campagne heurte un jeune lièvre. Choqué, Vatenen cherche à soigner le lièvre ; il observe le paysage autour de lui, décide contre toute attente de ne pas remonter en voiture. Il s’enfonce dans la nature, toujours plus au Nord.

Qualifié de  » roman d’humour écologique », le livre se lit d’une traite, avec ses mésaventures légères en apparence, qui fustigent au passage la police, la famille, la religion, la politique… Un vrai pamphlet, ponctué de crottes de lièvre aux bons endroits pour bien montrer l’inanité des entreprises humaines. Le lien entre l’animal et Vatanen est très touchant, ils deviennent vite inséparables et suscitent l’étonnement sur leur passage.

Cela dit, à titre personnel, certains passages m’ont semblé très lourds. Le message écolo est asséné sans subtilité. Le héros est d’une misogynie sans fond. Sa femme est une emmerdeuse et il la quitte sans un regret, les femmes en général ont l’esprit étriqué et se préoccupent bien plus de leurs atours que du monde qui les entoure. On atteint le sommet lorsqu’il réussit à se dégoter une nouvelle compagne et l’admire comme une bonne pièce de bétail : jeune, bien faite, bonnes dents… De quoi me rendre vite Vatanen antipathique !

Finalement, le personnage que j’ai préféré, c’est le lièvre, une bête sensible et intelligente. Ca me rend curieuse quant à l’auteur : tient-il ce genre de discours dans tous ses livres, ou bien est-ce juste pour ce personnage-à ?

Arto Paasilinna, Le lièvre de Vatanen, Gallimard, 1993, 203 pages.

Publicités
One Comment leave one →
  1. urgonthe permalink
    13 juin 2011 13:06

    Pour avoir lu tous les Paasilinna ou presque, je t’encourage à les lire aussi ! Tu verras que l’auteur écrit admirablement bien sur la nature humaine !
    Posté par Jez’, 08 août 2007 à 19:46

    OK, ça tombe bien, mon homme en a quelques uns en rayon. Et puis peut-être que les autres héros de Paasilinna savent communiquer avec d’autres créatures que les lièvres…
    Posté par canthilde, 09 août 2007 à 12:40

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :