Skip to content

Les variations Goldberg

6 août 2007

Un livre à multiples niveaux. Chaque personnage fait entendre sa voix ; les portraits s’entrecroisent, avec la musique comme prétexte…

Assez désespérant dans l’ensemble. Je le prends comme un portrait grinçant de la condition féminine, malheureusement bien actuel.

Mais je suis de moins en moins sensible à la recherche formelle du roman contemporain. L’exercice intellectuel pur ne me satisfait plus.

Nancy Huston, Les variations Goldberg, Babel, 250 pages.
Première édition en 1981.

Publicités
One Comment leave one →
  1. 17 août 2011 11:47

    Je ne l’ai pas terminé. J’ai du mal avec Huston, il y a quelque chose chez cet auteur qui ne m’accroche pas ou plutôt qui me fait décrocher. Etrange… Je découvre ton blog par le biais d’un com’ que tu as laissé chez Chiffonnette et j’aime beaucoup tes notes!
    Posté par fashion victim, 11 octobre 2007 à 10:59

    j’adore l’écriture de cette grande romancière, mais je reconnais que « les variations », n’est pas mon oeuvre préférée. Peut-être aimeriez- vous d’avantage le très beau « Prodige » ou son excellent « Lignes de faille »?
    Posté par Sourifleur, 16 avril 2008 à 17:18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :