Skip to content

La Capitale

10 février 2008
tags:

Lettre Q du Challenge ABC 2008

Sous l’influence d’une enfance bercée par la littérature, Artur Corvelo ne doute pas un seul instant de ses propres talents de poète et s’exalte pendant ses études pour la vie intellectuelle de son temps. Le décès de son père le ramène à des préoccupations plus matérielles et il se voit contraint d’accepter l’hospitalité de deux tantes au train de vie modeste. Son obsession pour Lisbonne, la capitale, ne fait que croître dans ce coin de campagne. A la première occasion, il débarque là-bas, persuadé que son heure de gloire est enfin arrivée.

Auteur portugais du XIXe siècle, Eça de Queiros fait ici preuve d’une ironie particulièrement mordante. Il n’entretient aucun doute sur l’imbécilité de son héros, qui ne cesse de commettre de grossières erreurs sur son entourage. Le seul talent d’Artur est de faire systématiquement les mauvais choix et de ne jamais se trouver au bon endroit au bon moment. La scène intellectuelle et artistique de Lisbonne est décrite comme un repaire d’escrocs gloutons, prompts à exploiter la naïveté d’un jeune provincial. Ce n’est guère mieux du côté des socialistes complotant clandestinement contre le gouvernement, desquels le héros tente de se rapprocher, qui sont décrits comme des créatures pathétiques.

C’est donc un portrait au vitriol de la société portugaise de l’époque, traversé de personnages à la folie burlesque. Un auteur férocement cynique à découvrir !

José Maria Eça de Queiros, La Capitale, Actes Sud, 2000, 495 pages.

Advertisements
One Comment leave one →
  1. 23 août 2011 10:19

    Merci pour ce commentaire. Je note ce roman dans ma liste de livres à lire.
    Posté par Thracinee, 11 février 2008 à 00:31

    Ca à l’air de na pas avoir grand chose à voir avec LE capital…
    Posté par berlioz, 11 février 2008 à 19:33

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :