Skip to content

The Hound of the Baskervilles

2 mars 2008

Lettre D du Challenge ABC 2008

Qui n’a jamais entendu parler des aventures du célèbre détective Sherlock Holmes et de son fidèle assistant Watson ? Bien que le nom me soit familier, je n’avais jamais ouvert le moindre livre de Sir Arthur Conan Doyle jusqu’à présent, ni regardé une de ses adaptations. Ne sachant donc pas précisément à quoi m’attendre, je me suis fixée sur l’enquête la plus célèbre de ce personnage, le Chien des Baskervilles.

Nous découvrons les premiers éléments de l’affaire sous l’œil intrigué mais pas forcément observateur de Watson, le narrateur. Dévoué à Sherlock Holmes, il reste pétrifié d’admiration devant ses capacités de déduction, dont il est lui-même dépourvu. La technique du roman est bien rodée, avec des dialogues vivants, sous lesquels court une légère ironie.

On ne croit pas trop au cas exposé, celui d’une malédiction familiale, qui frappe sous la forme d’un chien démoniaque tout héritier s’aventurant sur la lande. Mais la façon dont Holmes mène l’enquête fait penser qu’une explication rationnelle peut se cacher derrière tout ça.

"Since the tragedy, Mr. Holmes, there have come to my ears several incidents which are hard to reconcile with the settled order of Nature." "For example?" "I find that before the terrible event occurred several people had seen a creature upon the moor which corresponds with this Baskerville demon, and which could not possibly be any animal known to science.  They all agreed that it was a huge creature, luminous, ghastly, and spectral.  I have cross-examined these men, one of them a hard-headed countryman, one a farrier, and one a moorland farmer, who all tell the same story of this dreadful apparition, exactly corresponding to the hell-hound of the legend. I assure you that there is a reign of terror in the district, and that it is a hardy man who will cross the moor at night." "And you, a trained man of science, believe it to be supernatural?" "I do not know what to believe."

Watson constitue un narrateur naïf, souvent drôle et je n’étais pas peu fière d’avoir deviné l’identité de l’homme sur la lande avant lui ! L’enquête vise à percer les faux-semblants des divers personnages gravitant autour de Baskerville Hall. Si leurs portraits restent superficiels, nous avons un aperçu des passions les plus noires pouvant agiter l’âme humaine. Un bon petit polar à la construction efficace, à l’intrigue prenante, où l’on frissonne avec le plus grand plaisir.

Arthur Conan Doyle, The Hound of the Baskervilles,
Penguin Student Edition, 2000, 167 pages (première édition en 1902)

Publicités
One Comment leave one →
  1. 19 août 2011 11:38

    C’est une série que je souhaite découvrir depuis un bon moment déjà! Comme j’aime davantage les personnages que les intrigues dans les policiers, je risque de bien aimer!!!
    Posté par Karine, 23 mars 2008 à 04:28

    Dans ce cas, ça risque de te plaire ! C’est plus un livre de découverte du Botswana qu’un polar au sens strict du terme, même s’il y a quelques mystères (simples) à résoudre.
    Posté par canthilde, 23 mars 2008 à 13:55

    Quel dommage que je n’aime pas les livres policiers, mais j’ai quelque chose à t’offrir, donc voilà ! Je te tague ! http://labq2colombes.canalblog.com/archives/2008/03/09/index.html Si tu as déjà été taguée, ben tant pis, ça fait rien.
    Posté par GeishaNellie, 09 mars 2008 à 22:36

    J’aime beaucoup ce roman, à tel point que je l’ai lu plusieurs fois alors que je n’ai lu aucune autre enquête de Sherlock Holmes (mais je vais m’y mettre sérieusement). J’aime aussi beaucoup le fait d’être bien plus maline que Watson!
    Posté par Isil, 08 octobre 2008 à 14:52

    Pareil pour moi, je n’ai pas lu les autres enquêtes, mais celle-ci est délicieuse à lire.
    Posté par canthilde, 10 octobre 2008 à 12:28

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :