Skip to content

Anna Karénine

14 juin 2008
tags: ,

Lettre T du Challenge ABC 2008

Voilà un roman qui m’a fait une forte impression. Mêlant vie quotidienne des riches familles russes et enjeux politiques de l’époque, il est triste, sans illusions, très émouvant.

Anna, jeune femme mariée sans amour depuis plusieurs années, s’éprend du beau (et un peu flambeur) comte Vronski. Malgré les conseils de son entourage, qui lui enjoint de s’accommoder de la situation sans trop attirer l’attention sur elle, elle est déterminée à tout quitter pour vivre avec son amant.

Kitty est une adorable jeune fille, choyée par sa famille, qui se voit courtisée de tous les côtés dès son entrée dans le monde. Elle n’a d’yeux que pour Vronski, jusqu’à ce que Anna Karénine le lui souffle sous le nez. Choquée, elle dépérit, se pose des questions sur l’institution du mariage : n’est-elle qu’une marchandise bonne à être vendue au premier venu ?

Lévine, propriétaire terrien idéaliste, se sent plus proche de ses paysans que de ses frères et cousins mondains. Atteint d’une véritable monomanie matrimoniale, il ne pourra s’estimer heureux que lorsqu’il aura épousé la compagne lui convenant parfaitement. Econduit par Kitty, il s’absorbe dans les travaux des champs pour étouffer son dépit.

Voilà pour les trois personnages principaux de l’histoire. Mais la fresque de Tolstoï en brasse des dizaines, avec de nombreuses intrigues secondaires. Une grande fraîcheur se dégage de son écriture ; les scènes décrites sont vivantes et naturelles, notamment celles avec des enfants. Entre Moscou et Saint Pétersbourg, on parcourt chambres, salons, bals, réunions politiques. C’est la Russie toute entière qui défile, dans toute sa complexité.

Dire qu’on s’attache étroitement aux personnages serait exagéré. Ils poursuivent leurs chimères, dussent-elles les anéantir à la fin. J’ai moyennement apprécié les tourments intérieurs d’Anna, la crise mystique de Lévine. La préface indique que l’auteur avait mis beaucoup de lui-même dans ce dernier personnage. L’idéalisme de Tolstoï lui a fait peu à peu abandonner la littérature et Anna Karénine serait son dernier « grand » roman.

Léon Tolstoï, Anna Karénine, Editions Gallimard,
1952, 858 pages (première édition en 1878).

Publicités
One Comment leave one →
  1. 23 août 2011 10:17

    C’est un livre que j’ai lu il y a longtemps mais que j’avais beaucoup apprécié. Je me demande ce que j’en penserais avec mes yeux d’aujourd’hui…
    Posté par Karine, 15 juin 2008 à 02:16

    Il y a des années que je me promets ce livre…
    Posté par Jules, 17 juin 2008 à 03:26

    Un souvenir merveilleux de lecture! Un très beau et très grand roman russe! Je l’ai en vieille collection gallimard….achetée chez un bouquiniste de Bécherel (35)!!!
    Posté par katell, 18 juin 2008 à 13:08

    Oui pour moi aussi, c’est un « vieux souvenir ». je m’étais intéressée au destin d’Anna et à celui de Kitty, la vie d’Anna abandonnée par tous, sa dépression, son suicide, ça bouleverse. On a peur aussi pour Kitty, on craint qu’elle ne soit pas longtemps heureuse… il y a aussi la troisième famille avec le frère d’Anna si volage…
    les considérations de Lévine à propos de l’agriculture, de la façon de gérer une entreprise, une propriété familiale….c’était un peu long.

    Cela reste un grand roman. Ce n’était pas facile pour l’auteur de conduire rationnellement toutes ces intrigues, de glisser des moments forts, et il y est fort bien parvenu.
    Posté par Dominique, 18 juin 2008 à 17:46

    Merci à tout le monde pour vos commentaires, qui montrent bien qu’Anna Karénine est une lecture marquante, même si on n’accroche pas à tous ses aspects ! Désolée de ne pas répondre à chacun ces derniers temps. Je suis, en effet, dans l’impossibilité totale d’allumer mon ordinateur depuis plus d’une semaine. J’espère que ça s’arrangera la semaine prochaine. En attendant, je squatte l’ordinateur de mon cher et tendre le week-end.
    Posté par canthilde, 21 juin 2008 à 11:21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :