Skip to content

Le cavalier suédois

29 décembre 2008
tags: ,

Deux hommes errent dans la forêt enneigée. L’un est un voleur, l’autre un gentilhomme soldat déserteur. Ce dernier possède un puissant arcane, un parchemin rempli de formules cabalistiques, censé apporter la chance et la fortune à son possesseur. Les deux hommes concluent un marché en présence d’un vieux meunier, qui a tout d’un revenant. Ont-ils vendu leur âme au diable ? Perutz ne répond jamais clairement à la question, mais il nous entraîne dans les aventures du voleur, qui usurpe avec facilité l’identité de son compagnon.

Un roman mené tambour battant, imprégné d’une profonde mélancolie. J’ai beaucoup aimé les aventures du « brigand de Dieu », qui pille les églises avec panache. On ne sait pas vraiment si on est dans le fantastique, la parabole, le conte moral… On passe de toute façon un bon moment de lecture.

Leo Perutz, Le cavalier suédois, Editions Phébus,
1987, « 10/18 », 275 pages (Der Schwedische Reiter, 1936).

Advertisements
One Comment leave one →
  1. 24 août 2011 09:38

    Je viens de retrouver une vieille note: à l’époque où je l’ai lu, je l’avais rapproché de la veine du réalisme magique (dans la mesure où le rm peut exister ailleurs qu’en Amérique du Sud). J’en ai un souvenir un peu flou (l’histoire elle-même n’aide pas), aussi à présent je ne défendrai pas cette prise de position de mon sang.
    en tous cas, j’en garde un très bon souvenir.
    Posté par ekwerkwe, 29 décembre 2008 à 16:35

    J’ignore ce que recouvre au juste l’expression « réalisme magique » mais elle semble bien s’appliquer ici. On n’est jamais sûre de basculer dans le surnaturel, tout se fait par petites touches…
    Posté par canthilde, 29 décembre 2008 à 17:55

    Je l’ai commencé, mais je le trouve horriblement sombre !
    Posté par Lilly, 29 décembre 2008 à 20:48

    Il m’a aussi surprise par sa tristesse, compensée par des touches ironiques. Mais ça reste une bien sombre histoire !
    Posté par canthilde, 30 décembre 2008 à 12:10

    Perutz est certes un très grand écrivain, mais je n’ai pas réussi à plonger dans ce roman, trop absurde et fantaisiste , trop déroutant pour moi.
    Posté par sybilline, 31 décembre 2008 à 13:15

    Un bien beau roman. peut-être mon préféré dans l’oeuvre de Pérutz, mais je m’avance un peu vite : je n’ai pas encore lu tous ses romans.
    Bonne année 2009.
    Posté par Le Bibliomane, 01 janvier 2009 à 16:42

    C’est un livre que plusieurs de mes copains ont adoré et pourtant, j’hésite encore… à voir, donc! Je vais tenter d’explorer un peu plus l’oeuvre de Perutz pour voir!

    Bonne année 2009!
    Posté par Karine :), 01 janvier 2009 à 20:29

    Sybilline : Tu n’as pas accroché à la touche de fantastique ? Quels sont tes Perutz préférés, alors ?

    Bibliomane : Je voulais justement le lire parce que les critiques étaient très élogieuses ! Je ne sais pas si c’est mon préféré sur les deux que j’ai lus. Il faudra qu’on fasse un bilan au bout d’une bonne dizaine.

    Karine : Au moins, tu n’auras pas de mal à te le faire prêter quand tu te décideras ! C’est ce que j’ai fait, chez quelqu’un qui possédait une bonne partie de ses romans, et tu vas avoir l’embarras du choix pour le reste de l’œuvre : ils ont tous l’air très intéressants…
    Posté par canthilde, 02 janvier 2009 à 10:24

    Quel beau souvenir de lecture 2008 que ce Cavalier suédois!! Un vrai régal
    Posté par katell, 21 janvier 2009 à 16:51

    Je suis bien d’accord ! Et il en reste plein d’autres à découvrir.
    Posté par canthilde, 25 janvier 2009 à 23:29
    Tout dou,dou,doucement

    Oui vraiment doucement Perutz sort de l’indifférence.Je me suis régalé déjà sept fois du Cavalier au Manguier en passant par Seigneur… et Le Judas…
    Posté par eeguab, 29 juillet 2009 à 20:05

    Les blogs littéraires ne sont pas étrangers à cette popularité. En tout cas, moi, c’est comme ça que j’en ai entendu parler pour la première fois.
    Posté par canthilde, 03 août 2009 à 09:46

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :