Skip to content

A Country Doctor

26 mai 2009

Certains livres, particulièrement évocateurs, vous poursuivent longtemps. De Sarah Orne Jewett, j’avais beaucoup aimé Country of the Pointed Firs l’an dernier. Celui-ci me semble plus abouti. Les saynettes du premier posaient le décor ; ici, on retrouve le même cadre, avec une véritable intrigue poignante en prime.

A la mort de sa mère, la petite Nan Prince est recueillie par sa grand-mère et s’épanouit comme une fleur sauvage dans le petit village d’Oldfields. Lorsque sa grand-mère meurt à son tour, elle s’installe tout naturellement dans la maison de son grand ami, le Dr Leslie. Une relation complice s’instaure entre le médecin de campagne et la fillette, qui aime l’accompagner lors de ses tournées. Tout pousse Nan devenue adulte vers la carrière médicale et pourtant, bien des barrières restent à franchir pour qu’une femme exerce librement la profession de son choix, à commencer par celles qu’elle s’impose à elle-même.

Dans un style naturel, généreux, ce roman retrace donc l’éducation particulièrement libre d’une jeune femme à la fin du XIXe siècle. De belles descriptions des paysages nous donnent l’impression de parcourir avec elle les sentiers champêtres, de dériver sur une barque le long d’une rivière bordée de fleurs printanières.

Le parcours de Nan est intéressant à suivre, surtout lorsqu’elle se trouve confrontée à un choix. L’alternative est fidèle à l’époque : l’étudiante ne peut se décider qu’entre le dévouement envers ses patients et le dévouement envers un mari. Le choix de l’un entraîne forcément l’oubli de l’autre, comme s’il n’existait aucun intermédiaire entre le sacerdoce professionnel et le sacrifice de toute aspiration sociale sur l’autel de l’amour. J’ai beaucoup aimé le personnage de Nan, d’une profondeur rare, tout en regrettant la religiosité qui baigne l’ensemble du livre.

By other people the knowledge of her having studied medicine was not very well received. It was considered to have been the fault of Miss Prince, who should not have allowed a whimsical country doctor to have beguiled the girl into such silly notions, and many were the shafts sped toward so unwise an aunt for holding out against her niece so many years. To be sure the child had been placed under a most restricted guardianship; but years ago, it was thought, the matter might have been rearranged, and Nan brought to Dunport. It certainly had been much better for her that she had grown up elsewhere; though, for whatever was amiss and willful in her ways, Oldfields was held accountable. It must be confessed that every one who had known her well had discovered sooner or later the untamed wildnesses which seemed like the tangles which one often sees in field-corners, though a most orderly crop is taking up the best part of the room between the fences. Yet she was hard to find fault with, except by very shortsighted persons who resented the least departure by others from the code they themselves had been pleased to authorize, and who could not understand that a nature like Nan’s must and could make and keep certain laws of its own. [p. 202]

Sarah Orne Jewett, A Country Doctor, Bantam
Classic, 1999, 261 p. [première édition en 1884].

Publicités
One Comment leave one →
  1. 18 août 2011 12:10

    Je ne connaissais pas du tout cet auteur, mais je m’empresse de noter ce titre !
    Posté par Lilly, 26 mai 2009 à 16:18

    Quelque chose me dit que ça pourrait te plaire. Prêt du livre possible si tu es sur Paris, sinon tu auras peut-être du mal à le trouver.
    Posté par canthilde, 26 mai 2009 à 22:06

    Il faudrait vraiment que je me mette à relire en anglais ! Allez je note pour le jour oùje m’y remettrais…
    Posté par freude, 29 mai 2009 à 09:52

    Je ne connaissais pas du tout! Mais mon dieu que ton billet est tentant!!!
    Posté par Karine:), 30 mai 2009 à 21:01
    MSCTopics

    Great blog! The information you provide is quiet helpful, why I was not able to find it earlier. Anyways I’ve subscribed to your feeds, keep the good work up.
    Posté par MSCTopics, 09 avril 2011 à 10:22

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :