Skip to content

Belone Quartet – 1802

20 juin 2009
tags: ,

1802

Ai-je déjà dit que j’adorais le dernier album de Belone Quartet ? Ben non, je me suis contentée de l’annoncer il y a plusieurs mois. Depuis, je l’ai écouté environs 216,5 fois, je suis donc en mesure d’en dire beaucoup plus.

J’avais beaucoup aimé la pop bien calibrée des Prémices de la béatitude naissent de l’amertume. Pour 1802, j’ai d’abord rechigné devant le son plus dur. On bascule dans l’électro et les rythmes artificiels, sans retrouver le même esprit. Le déclic s’est produit quand je me suis aperçue que j’appréciais les onomatopées de la voix la plus grave, qui provoquent un effet lancinant sur une partie des titres. Et puis l’écriture des chansons est toujours là, ça tient la route tout en gardant un ton expérimental.

Le groupe a donc su évoluer, s’éloignant du pop rock plus consensuel des débuts. Ce qui est bon signe, pour un troisième album, et me donne envie de suivre sa carrière. Je regrette maintenant d’avoir manqué le concert du mois dernier mais parfois, vraiment, il y a trop de choses en même temps…

1. Even If The Fields, The Rivers And The Places
2. Bad Winter Nights
3. The Sleeper
4. The Way I Want To Die
5. 1802
6. All The Beauties
7. The Cure
8. O’Anna
9. I Send You Some Flowers
10. Tidal Wave
11. When You’Ll Turn Old
12. Time
13. To Her Soul

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :