Skip to content

La Souris bleue

3 juillet 2009

Lettre A du Challenge ABC 2009

J’ai eu une bonne surprise avec ce livre ! Un bon polar, si le terme est adapté, dans une ambiance britannique drôle et très noire à la fois. Les premières pages m’avaient pourtant rebutée, avec l’immersion dans une famille de Cambridge peu épanouie, dont la mère tombe encore une fois enceinte, en se demandant ce qu’elle fait là. Je mélangeais tous les noms des filles (Sylvia, Amelia, Julia et Olivia), je n’aimais pas le point de vue enfantin.

Jusqu’à la fin du premier chapitre, qui met une première claque, confirmée par la fin du deuxième. J’ai commencé à trouver ce roman très méchant. Des personnables adorables nous sont présentés pour mourir bêtement sous nos yeux. Dans les premiers chapitres, j’ai même eu l’impression d’être devant une saison de Six Feet Under, où on se demande toujours qui va mourir pendant les cinq premières minutes.

Ensuite, c’est l’enquête, avec un détective privé, Jackson, forcément divorcé et dépressif. Il tente de découvrir ce qui s’est passé trente ans auparavant. Le suspens est habilement mené par des flashbacks elliptiques. Certains mystères sont révélés de façon fortuite, à travers les remarques d’un personnage, dont on découvre soudain la véritable identité (pour certains, ce n’est pas une vraie révélation). On découvre peu à peu une histoire très triste et perverse, heureusement portée par des personnages attachants.

Kate Atkinson, La Souris Bleue, Editions de
Fallois,2004, 328 pages [Case Histories, 2004].

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 19 août 2011 11:33

    J’ai tenté de le dénicher à Cambridge, sans succès – surtout parce que je ne connaissais pas le titre en anglais! Mais bon, il fera certainement partie de mes « souvenirs à retardement »!! Surtout si c’est bien!
    Posté par Karine:), 04 juillet 2009 à 00:18

    Pas mauvais mais franchement pas le meilleur de ce que Atkinson est capable de produire!
    Posté par sybilline, 14 juillet 2009 à 00:04

    Karine : Nul doute qu’il te replongera dans l’ambiance.

    Sybilline : J’ai trouvé quelques défauts en effet ; tant mieux si ça s’améliore.
    Posté par canthilde, 15 juillet 2009 à 20:21

Trackbacks

  1. Le challenge ABCtiaire 2009 « Urgonthe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :