Skip to content

Les hiboux ne sont pas ce que l’on pense

16 juillet 2009

Cette année, j’ai regardé les épisodes de Twin Peaks pour la deuxième fois. Les souvenirs que j’en gardais étaient finalement assez flous et j’ai redécouvert la plus grande partie de l’intrigue.

Cette série continue à détoner et a visiblement inspiré ses successeuses ; j’ai retrouvé certaines situations dans Buffy contre les vampires, par exemple ! Pour commencer, le décor est une petite ville du Nord-Ouest des États-Unis, une région forestière, qu’on devine froide et pluvieuse. Les décors semblent étriqués : murs recouverts de lambris, intérieurs modestes, tout renvoie au quotidien d’une petite ville de ploucs, dans laquelle débarque un beau matin le sémillant agent du FBI Dale Cooper.

La ville est sous le choc après la découverte du corps de Laura Palmer, une lycéenne, enveloppé dans une bâche, au bord de la rivière. Laura était si belle, serviable, elle participait à tellement de choses… Mais Laura n’est qu’un prétexte pour David Lynch (comment ! je n’ai pas encore mentionné le fait que cette série culte soit de lui !) à explorer les profondeurs les plus obscures de l’humanité. Enfin, le véritable sujet de la série, c’est le Mal.

Le Mal n’a le plus souvent rien de spectaculaire, il est grotesque et mesquin. Cependant, le Mal, d’apparence aussi anodine soit-il, peut conduire n’importe qui au désespoir, à la folie. On a ainsi droit à une belle galerie de portraits lynchienne, allant de la difformité physique (nain, géant, manchot) à la psychose aiguë.

Balancé au milieu de cette ménagerie, Cooper est un personnage intensément rassurant. Intelligent, agile, touchant, son profil a quelque chose d’aristocratique. C’est un excellent enquêteur, malgré, ou grâce à ses méthodes peu orthodoxes, basées sur l’intuition. Il découvre le meurtrier dans un de ses rêves ! Les événements extraordinaires se déroulant à Twin Peaks n’ébranlent en rien sa raison. Au contraire, il s’attache à la région et à ses si beaux arbres et envisage tout de suite de s’y installer.

Parmi les autres personnages intéressants, il y a Donna, meilleure amie de Laura, qui tente de comprendre les circonstances de sa mort avec James, leur ami de cœur commun. Jeune fille sage, elle se dévergonde au fil des épisodes, au point de coller au stéréotype éculé de la femme fatale. C’est le cas pour bon nombre des personnages féminins, d’ailleurs… Est-ce le Mal présent à Twin Peaks qui transforme les gentilles filles en vamps manipulatrices ? Les moments d’innocence pure alternent avec des scènes d’une perversité rare. On appréciera la sublime scène de la chanson entre Donna, Maddy, cousine de Laura et son sosie en brun et James, perdu en plein romantisme tourmenté.

J’ai aussi beaucoup aimé Lucy, secrétaire au poste de police, personnage très drôle avec beaucoup de dignité (malgré sa coiffure !). Encore plus foldingues, Nadine et sa tringle à rideaux, la femme à la bûche et sa bûche, Leland Palmer qui réagit de manière loufoque et inquiétante à la mort de sa fille…

Deux saisons, trente épisodes, un final qui laisse tout le monde sur sa faim, la série ayant visiblement été interrompue avant son terme et surtout une superbe leçon de télévision. David Lynch a usé et abusé d’une trouvaille dans l’épisode de la morgue, une lampe qui clignote, instaurant une ambiance particulièrement inquiétante dans les scènes entre Shelly et Léo, ou encore lors de l’élection de Miss Twin Peaks. La série oscille entre le burlesque, le fantastique, le thriller. Elle réussit parfaitement à mettre mal à l’aise ; je crois même qu’elle m’a plus effrayée cette fois-ci.

Publicités
One Comment leave one →
  1. 14 juillet 2011 21:46

    Est-ce que tu as vu le film « Twin Peaks », qui vient en quelque sorte « clôturer » le récit ? (tout en le condensant…)
    Posté par Stella, 09 août 2009 à 22:32

    Je l’avais téléchargé à l’époque mais en très très mauvaise qualité. Il faudrait que je rachète le DVD. Effectivement, il faut voir le film mais surtout APRES la série. Sinon, on ne comprend rien !
    Posté par canthilde, 09 août 2009 à 23:21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :