Skip to content

Jonathan Richman – Because Her Beauty Is Raw and Wild

11 septembre 2009
tags: ,

because_her_beauty

Par un beau soir de fin mars 2009, j’ai fêté la fin de mon stage pourri en m’offrant un concert au Transbordeur. Je voulais découvrir le lieu, que je côtoyais sans le voir. J’avais envie de connaître le monsieur sur l’affiche, dont Aldénore me rebattait les oreilles depuis des années, tout en précisant qu’il y avait peu de chances pour que j’apprécie sa musique. Emplie de curiosité, j’ai assisté à la représentation de Jonathan Richman et j’ai passé un très bon moment !

Avec sa silhouette de jeune homme et ses grands yeux naïfs, il égrenait un répertoire gai et léger, dans un style que j’ai qualifié depuis de « yukélé nostalgique ». Très généreux envers le public, il saluait les nouveaux arrivants comme de vieux amis, souriait, regardait les gens. Il fallait le voir, tout excité, sautant d’un coup pour chanter à côté du micro, beaucoup moins audible mais avec un entrain communicatif !

J’ai eu envie de prolonger cette découverte et, n’ayant trouvé que l’album Because Her Beauty Is Raw and Wild, en fait l’avant-dernier, sorti en 2008, à écouter sur Deezer, j’ai fini par l’acheter. Même si la musique m’a semblé un peu légère au début, je me suis beaucoup repassé ce disque, qui collait parfaitement à l’atmosphère printanière. En écoutant attentivement les paroles, je me suis aperçue que Jonathan Richman était loin d’être un gentil chanteur superficiel. Les textes n’étaient pas bêtes, et même assez graves par moments, avec une touche d’absurdité bienvenue. Sans être spécialiste, je me suis laissée dire que les morceaux ne devaient pas être si faciles à jouer à la guitare, avec des mélodies assez subtiles.

« Because her Beauty Is Raw and Wild » : le début peut rebuter, Jonathan attaque avec une voix de crooner. Pourtant, le morceau décolle, les paroles sont délicieuses (il décrit une femme adorable par son côté naturel, jusqu’à ses cheveux, « curly and wild » : je m’identifie complètement !), une ambiance chaleureuse est plantée.

No One Was Like Vermeer : Encore une déclaration d’amour, cette fois pour le célèbre peintre et on a droit en prime à une belle leçon d’histoire de l’art. « Veermer was eerie / Veermer was strange / He had a more modern colour range / As if born in another age/ Like maybe hundred or so ago. » La guitare est irrésistiblement entraînante et on se rend compte que la voix de Jonathan est superbe et, à l’image de Vermeer, « sends a chill to our spine ».

Time Has Been Going By So Fast : Un exemple de nostalgie extrême, sur la vie qui file à toute allure…

Es Como El Pan : Où Jonathan fait une démonstration fantaisiste de son talent pour les langues.

The Lovers Are Here And They’re Full Of Sweat ; Le Printemps des Amoreux Est Venue ; This Romance Will Be Different For Me : Ecouter avec émotion ces charmantes chansons sur l’amour… Soupirer en se disant que le printemps est décidément trompeur. « This time I won’t try to mend a lonely heart, lonely heart, lonely heart… »

When we refuse to suffer : « When we refuse to suffer / When we refuse to feel / Our lives become a bore / And we suffer the more ». J’en ai fait ma devise, mais je confirme que je souffre comme une bête depuis que j’ai accepté de sentir.

Our Party Will Be On The Beach Tonight : L’une de mes mélodies préférées de cet album, une chanson à la fois incisive et décontractée. Jonathan y chante très mal mais réussit à faire passer une ambiance obscure, désenchantée.

Je découvre ses autres albums en ce moment, aussi inégaux que délicieux.

1. Because Her Beauty Is Raw And Wild
2. No One Was Like Vermeer
3. Time Has Been Going By So Fast
4. Es Como El Pan
5. Our Drab Ways
6. The Lovers Are Here And They’re Full Of Sweat
7. Le Printemps Des Amoreux Est Venue
8. When We Refuse To Suffer
9. This Romance Will Be Different For Me
10. Old World
11. Our Party Will Be On The Beach Tonight
12. When We Refuse To Suffer
13. Here It Is
14. As My Mother Lay Lying

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :