Skip to content

Ça ne marche jamais !

27 mars 2011

C’est bientôt l’heure de la fermeture et je cherche la banque de prêt du regard. Il n’y a pas d’être humain dédié à cette tâche, seulement trois automates de prêt, sévèrement alignés derrière l’accueil. Je m’avance et, habituée à la procédure, enregistre rapidement le roman féministe et la dernière touche à l’œuvre d’un écrivain russe que j’affectionne tout particulièrement.

Des rouspètements se font alors entendre depuis le poste voisin. Une vieille dame considère son écran d’un air courroucé.

– Je ne sais jamais comment ça marche. Comme ça ?

Elle passe sa carte sous la lueur rouge du lecteur de code-barres, du mauvais côté, malheureusement. Je rectifie affablement son erreur ; l’écran affiche alors : « Abonnement périmé. Veuillez renouveler votre inscription ». J’explique le cas à la dame qui demeure, désorientée, devant l’écran, tentant de repasser sa carte.

– Oh… Oh… fait-elle.

Plutôt que de régler aussitôt son problème, elle se tourne vers un monsieur très âgé sur sa droite, qui rencontre, surprise, des problèmes pour emprunter ses livres. Toujours dans mon rôle de super-héroïne des automates de prêt, je m’enquiers de la nature de ses soucis. Son cas est également sans appel : « L’emprunt ne peut être validé », affirme l’écran, inflexible.

Le monsieur interpelle alors la bibliothécaire en poste à l’accueil :

– Ça ne marche pas. Mademoiselle ! Ça ne marche pas.

Derrière son mécontentement pointe une satisfaction perceptible. Il n’est pas fâché, au fond, que la transaction ait échoué. Cela lui offre l’occasion d’adresser la parole à une charmante employée de la ville en chemise à fleurs. Ses occasions de sortie doivent peu ou prou se cantonner à une visite bi-hebdomadaire à la bibliothèque municipale. Il ne manque jamais d’échanger quelques banalités avec les bibliothécaires ou d’autres usagers, récoltant des sourires polis, légèrement apitoyés.

– Il fait beau, n’est-ce pas ? Il fait beau.

Il s’éloigne, ravi, du poste muet et prépare quelques phrases météorologiques, qui viendront entretenir cette conversation inespérée.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :