Skip to content

L’Abominable homme de Säffle

22 mai 2011
tags:

Le commissaire Nyman est retrouvé mort dans sa chambre d’hôpital, égorgé, éventré, pratiquement méconnaissable. Tous les moyens sont mis pour éclaircir ce meurtre sauvage car en Suède, comme ailleurs, « il y a bien des crimes non élucidés dans l’histoire criminelle de ce pays mais pas un seul d’entre eux n’a eu un policier pour victime. » Martin Beck est bien sûr appelé pour l’enquête mais il ne se montre guère plus enthousiaste que ses collègues. Il faut dire que Nyman, ancien militaire, était connu pour ses méthodes brutales. En creusant un peu, on trouve même des centaines de plaintes émanant de paisibles citoyens, pour arrestation abusive et tabassage au commissariat. Le motif de la vengeance semble donc plausible ; le plus difficile est de limiter le nombre de coupables potentiels.

Ce livre constitue une charge directe contre le tournant pris par la Suède dans les années 70. Urbanisme inhumain, inflation, loyers inaccessibles, les laissés pour compte ne manquent pas. La colère est présente mais sans que ce soit trop lourd. On suit toujours avec plaisir les démarches des policiers les plus ronchons de Stockholm : Martin Beck et son rhume, Gunvald Larsson, antipathique mais touchant, Lennart Kollberg qui préfère nettement se consacrer à sa famille qu’à son travail. L’histoire culmine dans une scène haletante, où nos anti-héros préférés pourront faire preuve de leur compétence. Mais pas de victoire finale, rien qu’un amer constat, et la honte pour certains de faire partie du même corps de métier que d’immondes crapules.

Maj Sjöwall et Per Wahlöö, L’Abominable homme
de Säffle, Ed. Payot & Rivages, 2009, 280 p.
(Der Vedervärdige Mannen frän Säffle, 1971)

Le Roman d’un crime :

  1. Roseanna
  2. L’homme qui partit en fumée
  3. L’homme au balcon
  4. Le policier qui rit
  5. La voiture de pompiers disparue
  6. Vingt-deux, v’là des frites
  7. L’abominable homme de Säffle
  8. La chambre close
  9. L’assassin de l’agent de police
  10. Les terroristes
Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :