Skip to content

Voyage autour de ma chambre

21 décembre 2011
tags:

Suivez-moi, vous tous qu’une mortification de l’amour, une négligence de l’amitié, retiennent dans votre appartement, loin de la petitesse et de la perfidie des hommes. Que les malheureux, les malades et les ennuyés de l’univers me suivent ! (p. 43)

Le narrateur de ce court texte annonce en grande pompe qu’il a effectué un voyage de quarante-deux jours autour de sa chambre et souhaite faire bénéficier l’humanité toute entière de cette expérience. Dans cette parodie de récit de voyage, la chambre est décrite comme une contrée exotique, avec précisions sur sa latitude et son orientation par rapport au soleil. Les meubles y sont comme autant d’escales sur sa longue traversée. Et, en guise d’ « habit de voyage », sa robe de chambre.

Les observations intéressantes que j’ai faites, et le plaisir continuel que j’ai éprouvé le long du chemin, me faisaient désirer de le rendre public ; la certitude d’être utile m’y a décidé. Mon cœur éprouve une satisfaction inexprimable lorsque je pense au nombre infini de malheureux auxquels j’offre une ressource assurée contre l’ennui, et un adoucissement aux maux qu’ils endurent. Le plaisir qu’on trouve à voyager dans sa chambre est à l’abri de la jalousie inquiète des hommes ; il est indépendant de la fortune. (p. 41)

Xavier de Maistre, alors jeune soldat, a été mis aux arrêts et consigné suite à une affaire de duel avec un autre officier, à Turin, en 1790. D’où les allusions à une réclusion indépendante de sa volonté. La nonchalance, le luxe de la pièce indiquent son origine aristocrate. Il n’évoque d’ailleurs qu’avec désolation la Révolution française. Lorsqu’il estime que ce type de voyage est à la portée de tout le monde, il oublie au passage que la condition première est tout de même d’avoir un logement… Mais il pense plutôt aux différentes catégories de voyageurs, dans la lignée du Voyage sentimental de Laurence Sterne : ce type de voyage est bien adapté à toutes les bourses, aux malades, aux paresseux.

C’est un excellent meuble qu’un fauteuil ; il est surtout de la dernière utilité pour tout homme méditatif. (p. 48)

« Méditations » est un autre terme pour désigner le doux farniente des journées passées entre la cheminée et la fenêtre, un livre à portée de main. Mais voilà que l’auteur se lance ensuite dans une parodie de philosophie métaphysique avec la distinction entre son âme et sa bête, cette dernière ayant une fâcheuse tendance à accomplir des actes que l’âme réprouve.

On trouve des jeux typographiques dans la lignée de Tristram Shandy, de Sterne, mais c’est surtout à son Voyage sentimental qu’il emprunte ici. Il s’attarde sur les différents tableaux qui ornent les murs de la chambre, occasions de digressions sur l’amitié, le dévouement des domestiques, la supériorité de la peinture sur la musique. Il se complaît dans la description de son lit, invitation à des moments bien agréables, depuis ses grasses matinées jusqu’à d’autres délices qu’il ne développe pas. Le texte est empreint de légèreté et ne manque pas  d’allusions érotiques, toujours dans la plus élégante des langues.

Avec ce petit livre, j’inaugure un programme particulier de lectures pour cet hiver : des récits de voyage, des aventures, des échappées dans la nature. Moi aussi, je visiterai les contrées les plus reculées du fond de mon fauteuil !

Xavier de Maistre, Voyage autour de ma chambre,
Ed. Flammarion, 2003, 133 p. (première édition en 1795)

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 22 décembre 2011 08:45

    Anecdote de lecture personnelle : je l’ai emprunté à la bibli, paru chez Corti je crois, en tout cas c’est moi qui ai du couper les pages… Plaisir rare . Et prouvant que j’étais la première lectrice, hélas!

    • 23 décembre 2011 16:44

      Ah, ça n’arrive pas souvent d’avoir a couper les pages d’un livre de nos jours ! Le mien, emprunté aussi, avait un peu plus vécu. Il avait l’aspect chiffonné d’un livre qui a au moins voyagé dans un sac. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :