Skip to content

Horloge romantique

6 janvier 2013

Notre vie de mortels dure à peu près soixante-dix ans. L’amoureux clame un temps qu’il est éternel, l’astronome aimerait revoir une comète, mais il sait que c’est pure folie, tout comme l’amoureux sait que sa maîtresse vivra plus longtemps que l’éclat de ses yeux et mourra à peu près en même temps que lui. Nos années, longues ou courtes, se déclinent sur le même cadran sans beauté.

Sylvia Townsend Warner, Les royaumes des elfes

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :