Skip to content

Le Patrouilleur du temps

11 février 2013

patrouilleur_du_tempsDans la Tyr de 950 avant Jésus Christ, sous le règne de Salomon, Manse Everard doit circonvenir un groupe terroriste du futur, le groupe d’accaparement. Il confronte ses valeurs des Etats-Unis des années 1950 à celles des autres époques… et ne résiste pas toujours à la licence antique. En fait, il s’accommode très bien des esclaves sexuelles qui agrémentent ses séjours dans les maisons où il est invité.

« Le Chagrin d’Odin le Goth », un court roman plus qu’une nouvelle, occupe une bonne partie du deuxième volume de la série de Poul Anderson. Il expose le risque principal auquel s’expose un patrouilleur du temps. Venu dans l’Europe du IVe siècle étudier les légendes nordiques, l’agent Carl s’éprend d’une jeune goth, dont il connaît le destin. Une obsession lui fait visiter toute la lignée, sous la forme du Vagabond. Passant pour un dieu, n’aurait-il pas créé lui-même les œuvres qu’il était venu étudier ?

Un saut dans le Paris du XIVe siècle confirme qu’il vaut mieux éviter de trop s’attacher à sa mission. Manse Everard, désormais expert respecté, vient mettre un peu d’ordre chez les Templiers, de toute façon voués à la disparition. Ce volume avec des histoires plus longues que le premier, parfois lassantes, est axé sur la mélancolie qui guette le patrouilleur qui a laissé libre cours à ses sentiments.

Jamais les Patrouilleurs ne revoyaient leurs chers défunts, jamais ils ne se projetaient dans l’avenir pour voir ce que deviendraient leurs proches vivants − les paradoxes étaient trop dangereux, sans parler des plaies de l’âme. (p. 357)

Poul Anderson, Le Patrouilleur du temps,
Le Bélial, 2007, « Le livre de poche », 374 p.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :