Skip to content

Rock’n’Love

30 juillet 2013
tags: ,

rocknloveToute la jeunesse mélomane et avinée d’Ecosse se rend au festival T in the Park, un concept mêlant scènes musicales géantes et fête foraine.

Quand Morello et son groupe de rockeuses tombent sur la voiture abritant les musiciens d’un groupe pop pour midinettes, c’est un plaisir pour elles de les chahuter. Morello n’est pas loin d’en venir aux mains avec Adam, le chanteur gominé. Par un fâcheux concours de circonstances, ils se retrouvent menottés l’un à l’autre. Evidemment, pas de clef à l’horizon. Les voilà donc arpentant les allées boueuses à la recherche d’une pince coupante, traînant leurs conjoints respectifs, plus ou moins compréhensifs, derrière eux. Les situations embarrassantes s’enchaînent : jouer ensemble sur scène, face à un public incrédule, aller aux toilettes, dormir à quatre…

C’est drôle, ça aurait pu être encore plus top délire. La vie du festival palpite tout autour. Les gens font la fête, les couples se font et se défont à vive allure (ou alors c’est moi qui suis longue à la détente). On suit les calamiteuses aventures du collègue d’Adam et de leur manager, tentant désespérément de choper, avec un succès mitigé.

Les acteurs sont presque tous bien. Luke Treadaway interprète le gominé et il est bien fade, donc parfait pour le rôle. Natalia Tena, alias Morello, avait une bonne tête de Tonks dans les derniers Harry Potter et joue maintenant les sauvageonnes dans Game of Thrones. Elle est drôle, énergique et d’un charme brut qui lui vaut d’être surnommée « ma guenon » par son ennemi collant. Les autres musiciens ont tous un grain, ce qui est bien normal.

On n’échappe pas à la séquence émotion et je préfère nettement le début du film, où les deux se détestent cordialement, s’envoient des vannes méchantes, comparent leur nombre de followers sur Twitter… L’amour triomphera-t-il ? Et si oui, avec qui ??? Adam fera-t-il toujours de la soupe ? Morello deviendra-t-elle célèbre ? Une comédie très sympa, à voir idéalement entre amies, pour faire plein de commentaires pendant le film.

David Mackenzie, Rock’n’Love, 2011

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :