Skip to content

Une occupation convenable

23 novembre 2013

A la mort de son père, il lui avait fallu gagner sa propre vie et une formation de bibliothécaire avait paru comme une excellente solution. Travailler parmi les livres était, pour autant qu’on pût en juger, une occupation tout à fait convenable pour une jeune femme, avait pensé Mrs. Broome. Sa fille rencontrerait ainsi des gens cultivés. Elle n’avait jamais vu Ianthe remettre des livres aux étudiants crasseux et mal élevés et aux paumés de tous âges qui fréquentaient la bibliothèque de politique et de sociologie où elle était employée.

Barbara Pym, Une demoiselle comme il faut

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :