Skip to content

Une demoiselle comme il faut

24 novembre 2013

demoiselleL’anthropologue Rupert Stonebird emménage dans une nouvelle maison. Célibataire banal, il est loin d’imaginer qu’il représente un sujet d’intense curiosité, voire de spéculations matrimoniales, pour ses voisines. Pourtant, « en sa qualité d’anthropologue, il savait que les hommes et les femmes s’observent parfois avec autant de méfiance que des animaux sauvages tapis dans les hautes herbes. »

Sa voisine Sophia Ainger, dotée d’une chatte caractérielle et d’un mari pasteur (dans l’ordre de ses préoccupations), entreprend de l’inviter à dîner sans savoir exactement si elle le destine à sa sœur ou bien à Ianthe, belle trentenaire au style classique.

Les yeux de quatre femmes respectables, animés d’un intérêt tout amical, étaient tournés vers lui avec gourmandise et bizarrement il se trouva incapable d’expliquer qu’il avait effectué une étude des relations extra-conjugales, même si cette étude avait été, on s’en doutait, parfaitement objective et scientifique.

Les jeux semblent vite faits, mais les hasards, maladresses et nouvelles rencontres vont en fait rendre les appariements compliqués et pleins de surprises. Les plus grandes difficultés des personnages tiennent à la peur du ridicule et à la réticence à s’imaginer en couple jusqu’à la mort avec telle ou telle personne, sympathique au demeurant, puisque tel est l’enjeu. Un voyage en Italie, une carte postale, une discussion anodine sur une petite dette à régler, vont décider de la tournure des événements.

Barbara Pym, Une demoiselle comme il faut,
1989 (An Unsuitable Attachment, 1982)

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :